Accueil > Actualités > Nos articles > Mittal… Oser enfin un vitale insoumission !

Mittal… Oser enfin un vitale insoumission !

vendredi 25 janvier 2013, par riposte-cte

Affaire Mittal, à Liège, chez nous. Colère, révolte et gaudriole !

Le MR et le capo Michel réclament “la plus grande fermeté” de la part de Di Rupo, en balade à Davos, aux rencontres amicales des tout-puissants de ce monde, où les gratins financiers et politiques se tapotent mutuellement et délicieusement leurs ventres bien pleins. Et c’est grâce à Reynders, le Mr et leurs intérêts notionnels “tabous” que Mittal nous a entubés de milliards d’impôts, sans parler de “réductions de cotisations sociales”, d’aides à l’embauche, de paiement de quotas carbone par l’argent public, concédés par un PS complice ou impuissant, faites votre choix … Quel cynisme ! quelle démagogie ! QUE SE VAYAN TODOS !

Et puis quoi ? Et si on mettait sous contrôle public cette usine… qui ferme ? Ah bon ! Pourquoi pas.

http://www.facebook.com/pages/Pour-la-mise-sous-contrôle-public-dArcelor-Mittal-ex-Cockerill-Sambre/260486737329103?sk=photos_stream

Ou, si, plutôt, on la réquisitionnait pour la rendre (plus) viable (encore) , gérée par les travailleurs eux-mêmes, qui en veulent, et seraient prêts à la faire tourner ? Y a-t-il dans ce pays encore un politique qui “en a assez” que pour oser enfin une rupture, un saut qualitatif, une vitale insoumission, qui indiqueraient qu’on n’est pas définitivement inféodé aux délires de pouvoir et d’enrichissement sans scrupules d’une minorité d’esclavagistes contemporains ? Le 21e siècle sera-t-il raconté dans les livres d’écoles du Futur comme celui de l’ère incontestée de la ploutocratie des “1%” ?